EPREUVES COURTES ET INTENSES, PLACE AU MATCH RACE !
  • M32
04 mai 2016

Au fil des années, le match race est devenu une épreuve convoitée par les plus grands navigateurs de la planète. A l’origine, le match race s'est inspiré de la Coupe de l'America, avant de devenir une discipline sportive à part entière. C’est en 1871 que la Coupe de l’America prend la forme d’épreuves en duels puis devient de plus en plus moderne en imposant des bateaux relativement similaires et en instaurant le jeu sur la ligne de départ (le but étant de franchir la ligne avant son adversaire au coup de canon). Mais il faut attendre les années 70 pour que le match racing se développe davantage avec la Congressionnal Cup aux États-Unis en 1965, puis en Angleterre, à Lymington la Royal Lymington Cup. C’est suite à la « Cup 87 » en Australie que la discipline prend de l’ampleur un peu partout dans le monde donnant naissance au premier championnat de France en 1987 et au premier championnat du monde en 1988. Cette épreuve dérivée de la régate est désormais perçue comme un circuit phare, innovant et reconnu internationalement.

Le match race : en quoi ça consiste ?

Le match racing est un format de course qui consiste en une série de régates opposant les concurrents en duels sur un circuit court. Chaque équipage est composé de 4 personnes et doit faire ses preuves à armes égales sur des voiliers rigoureusement identiques, fournis par l’organisation, permettant de mettre l'accent sur le travail d'équipe et leurs compétences. En 2016, l’organisation du World Match Racing Tour auquel Yann Guichard a été convié, a choisi de faire concourir les équipes à bord de M32, catamarans dessinés par les Suédois Göran Marström et Kåre Ljung, mesurant 9,68 m. À chaque tour, les bateaux sont attribués de façon aléatoire.

Les épreuves ont lieu sur une semaine au cours de laquelle les 20 équipes participantes s’affrontent sur des manches très courtes et très intenses de 10 à 12 minutes. Les courses en match race sont encadrées par un règlement très spécifique avec un système de pénalités, annoncées sous forme de drapeaux de couleurs par les bateaux de l’organisation.

JOUR 1 ET 2
Les 20 équipes engagées sont divisées en 4 poules de 5 bateaux (en fonction du classement mondial).
Les deux premiers jours sont consacrés à la course en flotte pour les cinq équipes de chaque poule. Elles s’affrontent au cours de 6 à 8 courses, autour d’un circuit composé de cinq bouées, d’un portail de départ et d’arrivée (voir schéma simplifié). Il s’agit d’un parcours aller-retour entre une porte au vent et une sous le vent réalisé en un ou deux tours. Le but, prendre le meilleur départ et effectuer les manœuvres les plus efficaces pour gagner du temps sur ses adversaires. Les bouées sont placées en fonction de la configuration du site, visant à se retrouver au plus proche du public.

Schéma simplifié d'un parcours en match race :

Une fois les courses en flotte terminées, les participants sont classés selon un système de points respectant le modèle suivant : à la fin de chaque course, le 1er obtient un point, le 2e deux points, le 3ème trois points, etc.

Voir le tableau des scores de l'épreuve à Fremantle

JOUR 3
A l’issue de ces deux jours, les 3 premiers du classement de chaque poule sont qualifiés automatiquement pour participer à l’étape suivante. Les bateaux classés 4e et 5e d’une même poule sont départagés en match race. Le premier à 2 points est qualifié.

A ce stade, il reste 16 bateaux en lice et les 4 autres sont éliminés du circuit.

> IL RESTE 16 EQUIPES

JOUR 4 : HUITIÈMES DE FINALE
Place désormais aux 8èmes de finales. Afin de constituer les « Pairs » qui s’affronteront, l’organisation se base sur le classement de la veille : le 1er rencontre le dernier, le 2e l’avant dernier… constituant ainsi 8 « pairs ».
Les courses se font donc en duel, le premier à 3 points l’emporte.

> IL RESTE 8 EQUIPES

LES QUARTS
Le même principe se met en place pour constituer les duels : le gagnant du PAIR 1 rencontre le gagnant du PAIR 8, le gagnant du PAIR 2 rencontre le gagnant du PAIR 7, PAIR 3/PAIR 6…
Le premier à trois points gagne et se qualifie pour la demi-finale.

> IL RESTE 4 EQUIPES

Voir le tableau des scores - Quarts de finale - Fremantle*

* Les "0,5 points" correspondent à des pénalités annoncées par les arbitres pendant les duels.

LA DEMI FINALE
Les deux premiers à trois points se qualifient pour la finale et les deux perdants se départagent lors de la petite finale.

LA PETITE FINALE
Le premier à obtenir 2 points monte sur le podium à la 3ème place !

> IL RESTE 2 EQUIPES

FINALE
La finale se fait en trois points pour départager le premier du second.

Lire les autres articles au sujet du World Match Racing Tour :

- Une journée type de compétition sur le WMRT