La tentative de Trophée Jules Verne 2015-2016 de Spindrift racing : une aventure partagée
  • Maxi Spindrift 2
15 janvier 2016

Près de 5 millions des pages vues sur le site internet dédié au record, plus de 2 millions de vues cumulées sur les vidéos, 100 000 engagements (likes, commentaires, retweets, mentions, etc.) sur Facebook, Twitter et Instagram, une couverture médiatique internationale et 8 000 élèves mobilisés autour du programme Spindrift for Schools, cette jeune écurie à la démarche entrepreneuriale affirmée a toujours placé haut ses exigences et menait, ici, pour la première fois un challenge sportif de cette ampleur. Si le record n’a pas pu être battu cette année, ce premier tour du monde du trimaran Spindrift 2 skippé par Yann Guichard a rempli des objectifs humains, techniques mais aussi en terme de communication pour l’écurie et ses partenaires Mirabaud, Genes-x et Zenith qui l’accompagnent depuis bientôt trois ans. Élargir l’audience au-delà des connaisseurs de la discipline, mêler contenus pédagogiques et belles images, mettre la technologie au service du rêve, autant de défis de taille, déclinés grâce au travail de toute une équipe menée par Dona Bertarelli. 

Une tentative de record autour du monde s’inscrit dans une démarche d’une grande liberté. Celui du choix du bateau, de l’équipage comme de la trajectoire. En terme de communication, c’est la même chose, pas d’organisateur d’épreuve, pas d’exercice imposé mais un immense défi si l’on souhaite partager l’aventure avec le plus grand nombre.

Dona Bertarelli, co-fondatrice de Spindrift racing et barreur-régleur sur le tour du monde, diplômée en Communication de la célèbre école Boston University – School of Communication, a pu atteindre les objectifs fixés de partage avec le public et les partenaires de l’écurie. Forte de son expérience et épaulée d’une équipe de professionnels à terre choisi chacun pour leurs expertises et, en mer, par Yann Riou le mediaman embarqué, Dona a pu, au travers de photos, textes et vidéos, faire vivre l’aventure au plus proche de sa réalité.

« Je suis fière du chemin accompli depuis la création de Spindrift racing avec comme point d’orgue le Trophée Jules Verne. Mon objectif a toujours été d’amener une communication innovante et de qualité au-delà même du défi sportif. Notre souhait commun avec Yann de partager l’aventure avec les enfants, a été au-delà de nos espérances avec un projet éducatif et pédagogique que l’on continuera à développer dans les années qui viennent. Je remercie mon équipe de communication qui a fait un travail de très haute qualité et sans relâche, à terre comme en mer, tout au long de cette aventure. Sans eux, je n’aurais pas pu atteindre ces résultats, » déclare la navigatrice.

UNE PRODUCTION D'IMAGES INNOVANTE

Quelques repères :

- Une première au large sur un multicoque de cette taille, tourner des images avec un drone lancé et piloté depuis le bateau. Les images aériennes inédites faites notamment au cap Horn ont été vues plus de 350 000 fois en ligne et reprises par de nombreuses chaînes de télévision.

-  L’utilisation d’un nouveau format de compression a permis d’envoyer chaque jour des images vidéo et des photos en haute définition pour un gain important en coût et en temps de transmission satellite.

- 42 sujets vidéos (en 47 jours de mer) envoyés bruts du bord, montés par l’équipe à terre et diffusés.

- Plusieurs émissions live sur la chaine YouTube de Spindrift racing, des invités ont pu échanger avec le bord à l’image de Jo-Wilfried Tsonga, Alain Prost, Bertrand Piccard et l'école des Quatre Moulins à Brest.

- Le système de duplex embarqué a aussi été régulièrement utilisé en télévision.

UN SITE INTERNET 100% DÉDIÉ A LA TENTATIVE 

www.spindrift-racing.com/jules-verne

Quelques repères : 

- 4,7 millions de pages vues en 3 mois, 1,8 million de sessions, 345 000 utilisateurs.

- Audience à 67 % en France et 33% à l’international.

- Site élu ‘Website of the day’ par CCS Design Awards et Awwwards  

- En compétition aux Webby awards. Nominations finales en avril.

RÉSEAUX SOCIAUX, FENÊTRES OUVERTES SUR L’OCÉAN

Quelques repères : 

- 2,2 millions de vidéo vues sur YouTube, Facebook et Twitter.

- 41 000 likes et 9 000 partages sur Facebook

- 31 000 followers sur Twitter, comptes officiels Spindrift racing et Yann Guichard

- 16 000 likes sur Instagram

- 17 500 joueurs sur Virtual Regatta

LE SUIVI MÉDIATIQUE

Quelques repères : 

- Plus de 250 médias online dans plus de 30 pays dans le monde ont couvert la tentative.

- Les pays qui ont le plus suivi : France, Suisse, Italie, Espagne, Etats Unis, Royaume Uni, Australie et Allemagne.

- Parmi les journaux quotidiens qui ont relayé régulièrement la tentative : La Tribune de Genève, Le Temps, Le Télégramme, Ouest France, Le Figaro et L’Equipe.

- Duplex TV fréquents avec la chaine d’infos I-télé, ainsi que des liaisons sur CNN/World Sport, la RTS (Suisse) et BFM TV.

- Les images de drones multi diffusées sur plusieurs TV : telles que le TJ et Sport Dimanche/RTS, le JT/TF1, Télématin/France 2, Tout le Sport/France 3, 12/14 et 19/20/France 3 Bretagne, la matinale et les news de BFM TV, Infosport, l’Equipe 21, l'émission 100% Foot de I-télé, La Rai 1 (Italie), etc.

SPINDRIFT FOR SCHOOLS

Le programme mis en place par l’écurie pour partager et transmettre de manière innovante et ludique ce tour du monde avec les enfants, les écoles, les enseignants et leurs élèves a permis d’aborder différemment des matières, d’enrichir leur connaissance et d’apporter un peu de rêve aux enfants. Un volet interactif avec des textes éducatifs envoyés directement du bord ainsi que des duplex vidéos avec le bateau ont permis de vivre au plus près et de manière encore plus concrète l’aventure.

Quelques repères : 

- 57 classes partenaires en France et en Suisse

- 15 pays ont participé au programme SFS (France, Suisse, Belgique, USA, Allemagne, Espagne, Croatie, Danemark, République Tchèque, Nouvelle Zélande, Canada, Portugal, Irlande, Bulgarie, Vietnam).

- 378 kits pédagogiques téléchargés par des enseignants sur le site de Spindrift racing.

- Environ 8 000 élèves au total ont suivi le projet.

- Série de 20 articles Spindrift for Schools – Out of the Classroom réalisée en mer par Dona Bertarelli sur les océans et leur faune ainsi qu’une dizaine de magazines sur les grands caps et points de passage du tour du monde.

- Les matières traitées par les enseignants : histoire, géographie, littérature (Jules Verne et Le tour du monde en 80 jours), éducation civique (le respect, la vie en groupe) et art plastique.