L’écurie Spindrift racing prépare ses prochains défis
  • Maxi Spindrift 2
04 décembre 2014

A retenir :

- Après sa 2e place sur La Route du Rhum, le maxi-trimaran Spindrift 2 est arrivé cette semaine à son port d’attache de La Trinité-sur-Mer et rentre aujourd’hui en chantier à Vannes.
- Fin d’une année passionnante pour Spindrift racing, couronnée par trois podiums et un titre de meilleure navigatrice suisse de l’année pour Dona Bertarelli.
- L’écurie prépare 2015, une année consacrée aux épreuves en équipage avec le Championnat des D35, le Tour de France à la Voile et le Trophée Jules Verne.

 

 

Le maxi-trimaran Spindrift 2 a rallié son port d’attache de La Trinité-sur-Mer dans la nuit de lundi à mardi après une semaine de convoyage depuis la Guadeloupe réalisé dans des conditions idéales par Yann Guichard et huit équipiers. Cette traversée conclut une année sportive intense pour Spindrift racing récompensée par trois podiums avec la 2e place de Yann en solitaire sur La Route du Rhum, la 3e place au Vulcain Trophy pour le D35 Ladycat powered by Spindrift racing et une nouvelle victoire du Bol d’Or Mirabaud. Le maxi-trimaran entre aujourd’hui en chantier d’hiver chez Multiplast à Vannes. A peine la page 2014 refermée que s’ouvre déjà celle de 2015 avec une saison dédiée aux navigations en équipage où les marins de Spindrift racing s’exprimeront sur trois épreuves, à bord de trois supports différents : Le Championnat des D35, de mai à septembre sur le Lac Léman, le Tour de France à la Voile, en juillet avec le nouveau trimaran Diam 24, et le Trophée Jules Verne, record autour du monde en équipage, l’hiver prochain aux commandes de Spindrift 2.
 


Créée en 2011 par Dona Bertarelli et Yann Guichard, Spindrift racing est une écurie de course présente au plus haut niveau des épreuves mondiales de voile, structurée pour s’adapter au support comme au terrain de jeu. Avec une trentaine de personnes réunie à l’heure actuelle, le team compte aussi bien des marins que des ingénieurs, des techniciens, des logisticiens ainsi que des professionnels de l’hospitalité et de la communication, tous tournés vers la performance, prêts à relever des défis allant des records océaniques à la régate au contact.


« Cette année 2014 est très positive pour Spindrift racing » confie Dona Bertarelli. « Les podiums en D35 et sur La Route du Rhum valorisent le travail réalisé par l’équipe qui a atteint des objectifs techniques et sportifs ambitieux. Je tiens à saluer aussi nos partenaires : Mirabaud, Genes-x et Zenith qui nous ont fait confiance aux prémices de l’écurie. Spindrift racing a gagné ses galons et est devenue, en très peu de temps, incontournable dans le monde de la voile professionnelle. Nos résultats nous motivent à encore plus nous dépasser. Le développement continue autour d’une équipe qui va s’étoffer, et une base de travail en France, à Saint-Philibert, qui s’agrandit pour relever de nouveaux défis passionnants dès 2015. Le record du Trophée Jules Verne constitue le point d’orgue du programme du maxi-trimaran Spindrift 2 et une épreuve particulièrement engagée pour Yann et moi, comme pour l’équipe. La confrontation est aussi l’un des fondamentaux de l’écurie puisqu’il nous semble essentiel de ne pas uniquement nous battre contre un chrono. Avec Ladycat, je retrouverai donc avec bonheur le circuit D35 pour la neuvième année consécutive et Spindrift racing s’alignera aussi sur le Tour de France à la Voile qui se dispute désormais en multicoque. »
 


Spindrift 2 en chantier, en vue du Trophée Jules Verne


Ce jeudi, le trimaran de 40 mètres a été mis à terre au chantier Multiplast à Vannes en Bretagne où il y restera jusqu’en avril. Pas de grandes révolutions sont envisagées sur la plateforme qui va surtout retrouver une configuration équipage, maintenant que le programme Route du Rhum s’est achevé. Gain de poids, optimisation de la vie à bord et évolution du plan de pont seront certains des thèmes de l’hiver ; le principal dossier restant la construction actuelle du nouveau mât qui a été conçu pour le Trophée Jules Verne.

« Après cette année intense et nos objectifs atteints, nous nous concentrons à présent sur cette tentative de record autour du monde, » précise Yann Guichard. « J’ai hâte de m’attaquer à ce chrono qui, nous le savons tous, sera très difficile à aller chercher. Il faudra peut-être plusieurs tentatives mais, d’ores et déjà, nous mettons un maximum de chances de notre côté pour permettre à Spindrift 2 de faire mieux qu’en 2012*. Pour cela, le nouveau mât, plus léger et optimisé pour un plan de voilure différent, représente une étape importante qui fait suite aux développements que nous avions menés l’an dernier pour le record de l’Atlantique Nord. Même si la météo ne nous avait pas offert de tentative dans l’été, les navigations de préparation nous avaient montré que nous étions sur la bonne voie en terme de performance. Avec le Trophée Jules Verne, le D35 et le Diam 24, l’écurie Spindrift racing prend donc de l’ampleur et nous cherchons a recruter afin de renforcer encore nos équipes. Nous disposons aujourd’hui d’une structure compétitive qui nous permet de nous engager, en 2015, sur trois programmes en parallèle, ce qui est palpitant et ultra stimulant pour l’ensemble du team. »

Une neuvième saison pour Ladycat sur le Championnat D35


Ladycat powered by Spindrift racing disputera sa neuvième saison D35 sur le Lac Léman. L’attachement de Dona Bertarelli et de l’écurie pour ce circuit est à la hauteur du niveau de compétition qui ne cesse de progresser à bord de ces magnifiques catamarans, toujours aussi modernes et exigeants. Elue fin novembre, ‘Female Sailor of the Year 2014 aux SUI Sailing Awards’, Dona Bertarelli a été extrêmement honorée par ce prix qui souligne non seulement ses talents de navigatrice mais aussi ses qualités d’ambassadrice de la voile helvétique au niveau international.
« Spindrift racing constitue une vitrine merveilleuse pour la voile helvétique et j’ai été très heureuse de recevoir ce prix aux SUI Sailing Awards, » poursuit Dona Bertarelli. « J’ai toujours autant de plaisir à retrouver ce circuit D35 qui réunit des propriétaires passionnés et investis puisqu’ils naviguent à bord de leur bateau, se challengeant au plus haut niveau au coude à coude avec des équipes professionnelles sur ces monotypes qui n’ont pas pris une ride. Le Championnat des D35 est un rendez-vous très attendu pour Spindrift racing et ses partenaires. »



Une première participation au Tour de France à la Voile


Avec le choix du trimaran Diam 24 comme bateau officiel du Tour de France à la Voile dès 2015, l’épreuve entre dans une nouvelle ère qui séduit, en nombre, les meilleurs régatiers du moment. Plusieurs dizaines d’équipages devraient s’affronter en juillet prochain pour cette grande première en multicoque le long des côtes françaises.
 
« Le Tour de France à la Voile rassemblera le haut niveau du multicoque, ce qui est très excitant pour les marins de Spindrift racing qui découvriront ce nouveau Diam 24, un support facile d’accès avec une logistique simple, qui va nous permettre de nous entraîner dès janvier à La Trinité-sur-Mer, » nous confie Yann Guichard. « Comme le circuit D35, les régates en Diam donnent aux navigants l’occasion de passer du temps ensemble et de se mettre en situation de compétition, ce qui est primordial pour la cohésion de groupe, notamment quand on prépare un contre la montre extrême comme celui du Trophée Jules Verne. »



La base de Spindrift racing s’agrandit !


Installée au Multipôle à Saint-Philibert (juste en face de La Trinité-sur-Mer), la base de Spindrift racing subit en ce moment des travaux d’agrandissement qui se termineront au printemps 2015. Le bâtiment moderne de 2 000 mètres carrés accueillera des zones de maintenance, plusieurs ateliers techniques, des espaces de travail pour le design team, les équipes administratives, logistiques et de communication. Les navigants disposeront aussi d’une salle de préparation physique et les partenaires d’un espace de réception dédié.

Le programme 2015 de l’écurie 


Décembre - avril : chantier d’optimisation du maxi-trimaran Spindrift 2 chez Multiplast à Vannes.
Janvier - avril : entraînements D35 en Suisse (Versoix) et Diam 24 en France (La Trinité-sur-Mer).
Mai - septembre : série de Grands Prix D35 sur le Lac Léman et Bol d’Or Mirabaud.
Mai - octobre : épreuves du circuit Diam 24 (programme à préciser).
Juillet : Tour de France à la Voile en Diam 24.
Août : Rolex Fastnet Race avec Spindrift 2 et tentatives possibles de records (Manche, Iles Britanniques,…).
Novembre : début du stand-by de Spindrift 2 pour le Trophée Jules Verne.

Le palmarès de Spindrift racing 


2014

Dona Bertarelli élue ‘Female Sailor of the Year 2014 aux SUI Sailing Awards’
Yann Guichard 2e de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe sur Spindrift 2
3e du Vulcain Trophy sur le D35 Ladycat powered by Spindrift racing
Victoire du Bol d’Or Mirabaud sur le D35 Ladycat powered by Spindrift racing

2013

Record de la Route de la Découverte en 6j, 14h, 29mn, 21s sur Spindrift 2
Vainqueur de la Rolex Fastnet Race 2013 sur Spindrift 2 (en temps réel)
Vainqueur du Tour de Belle Ile sur le MOD70 Spindrift
3e de la Route des Princes sur le MOD70 Spindrift

2012

3e du Vulcain Trophy 2012 sur le D35 Ladycat powered by Spindrift racing
Vainqueur du Multi One Championship 2012 sur le MOD70 Spindrift
Vainqueur de la Krys Ocean Race sur le MOD70 Spindrift
2ème du MOD70 European Tour 2012 sur Spindrift

*Le record du Trophée Jules Verne a été battu, le 6 janvier 2012, en 45 jours, 13 heures et 42 minutes par Loïck Peyron et son équipage sur le maxi-trimaran Banque Populaire V qui est l’actuel Spindrift 2.