Premier bain de l’année
  • Maxi Spindrift 2
01 juin 2018

Après le chantier hivernal, le maxi trimaran Spindrift 2 skippé par Yann Guichard a retrouvé les flots ce lundi 28 mai. Mis à l’eau dès l’aube au chantier Multiplast de Vannes, le multicoque noir et or a été réarmé dans la foulée avec l’ancien mât de la Route du Rhum. Deux opérations habituelles pour l’équipe Spindrift racing qui nécessitent cependant rigueur et concentration tant la tâche peut s’avérer délicate lorsque l’on élève de plusieurs mètres le plus grand trimaran océanique du monde (40 mètres). Ainsi équipé de son espar de carbone et déjà configuré en mode record, Spindrift 2 a rejoint son port d’attache de la Trinité sur Mer.

Un convoyage technique qui a permis à Ewen Le Clech (boat captain) de vérifier l’ensemble des travaux effectués. « Tout cet hiver, nous avons profité de la mise hors d’eau du bateau pour exécuter les réparations nécessaires suite au démâtage. A ces réparations s’ajoute surtout une révision globale de Spindrift 2. En effet, avant de nous élancer sur une tentative de record du Trophée Jules Verne cet automne, il est primordial de s’assurer que le bateau est entièrement sain et ce dans sa globalité. Ainsi tous les éléments ont été scrutés comme le système hydraulique, le système de barre et l’ensemble du gréement. Les éléments métalliques ont passé une radiographie et des ultra-sons ont permis de vérifier les éléments composites. Le mât de 38 mètres utilisé lors de la dernière Route du Rhum a lui aussi été examiné. Aujourd’hui, il nous reste encore quelques jours pour finaliser la mise en place des derniers détails et tout sera prêt pour les premières navigations prévues mi-juin. » 

Le premier bain annuel du maxi-trimaran marque ainsi le retour aux entraînements pour les membres de l’écurie. Le trophée Jules Verne restant l’objectif premier de la saison 2018, les navigations vont désormais progressivement s’intensifier pour tenter d’abaisser le temps record de 40 jours 23 heures 30 minutes et 30 secondes établi par Francis Joyon sur Idec en 2017. En plus des navigations journalières le long des côtes européennes, deux transatlantiques entre la France et les Etats-Unis sont déjà programmées en amont du stand-by prévu à la mi-novembre 2018.

En parallèle de ce programme de course au large, Spindrift racing est attendu dès le 9 juin sur la ligne de départ du Bol d’Or Mirabaud où l’équipage de Dona Bertarelli tentera de remporter un quatrième titre à bord de Ladycat.