PREMIÈRE A FREMANTLE POUR YANN GUICHARD SUR LE WORLD MATCH RACING TOUR 2016
  • M32
29 février 2016
Du 2 au 7 mars, Yann Guichard et ses équipiers font leur entrée sur le circuit international de match racing, à Fremantle (Perth) en Australie. Yann est le seul skipper français du World Match Racing Tour pour cette première saison en catamaran M32. Cette invitation est l’occasion, pour le spécialiste du multicoque, d’apprendre et de progresser sur ce circuit référence du match race international. L’équipage de Spindrift racing régatera à Copenhague en mai, puis Newport en juin, avant le très convoité Championnat du Monde de Match Racing organisé début juillet à Marstrand en Suède.
 
Cette saison sur le ‘World Tour’ constitue un défi de taille pour Spindrift racing avec un nouveau bateau à apprivoiser et une immersion complète dans l’exercice très spécifique du match race : des duels tactiques à armes égales, particulièrement intenses, que Yann a pratiqué en AC45 sur les America’s Cup World Series en 2011 et 2012. Après des entraînements à Lanzarote aux Canaries, puis en Bretagne à la base du team à La Trinité-sur-Mer, l’équipage aborde cette première épreuve avec humilité et beaucoup d’enthousiasme.
 
« C’est un circuit de renommée mondiale où le niveau de compétition est très relevé. Se lancer de nouveaux challenges et savoir se remettre en question pour aller chercher l’excellence dans notre métier est parfaitement en accord avec les valeurs de Spindrift racing. Nous découvrons le M32 qui est un catamaran toilé, léger et facile d’accès. Un concept épuré qui permet de se concentrer rapidement sur la régate et la stratégie du match racing. Nous avons trois épreuves pour gagner en automatismes et compétitivité avant le grand rendez-vous du Championnat du Monde en Suède début juillet. Le célèbre titre mondial se joue sur cet événement uniquement et cet enjeu me plait, » confie Yann Guichard.
 
 

Un équipage solide et soudé

Le skipper a choisi de s’entourer d’équipiers qu’il connaît très bien, de marins qui naviguent avec Spindrift racing depuis longtemps, aussi bien en régates côtières qu’au large. Tous viennent de boucler ensemble un tour du monde de 47 jours à bord du maxi-trimaran Spindrift 2, réalisant le second temps historique sur le parcours du record du Trophée Jules Verne. En M32, Yann pourra donc compter, à la grand-voile et aux réglages, sur Christophe Espagnon et François Morvan, deux spécialistes du ‘petit multicoque’ qui ont développé un large panel de compétences et sur Sébastien Marsset qui officie sur la plage avant, alliant technique et puissance physique. Avec vingt équipages engagés, l’épreuve débute par deux jours de qualifications en flotte, avant de passer aux éliminations en duels. Le rythme est dense avec des matches de 12 à 15 minutes et les départs se font au reaching (travers au vent). Situé sur la côte Ouest de l’Australie, Fremantle est un plan d’eau souvent venté et très sportif.
 
« Le match racing s’apparente pour moi à un jeu d’échecs où les parties ne durent qu’une quinzaine de minutes, » ajoute le skipper. « Pour l’emporter, il faut connaître les règles sur le bout des doigts et réussir à avoir toujours un à plusieurs coups d’avance sur son adversaire. C’est passionnant et l’épreuve de Fremantle va nous permettre avec l’équipe de définir les axes de travail pour la suite de la saison. » 

Saison 2016 de Spindrift racing en monotypes :

Cette année, l’écurie est engagée sur trois circuits monotypes en catamarans : le World Match Racing Tour en M32 (Australie, Danemark, USA et Suède), le GC32 Racing Tour en bateau volant (Italie, Espagne, France et un lieu reste à confirmer) et le D35 Trophy sur Lac Léman en Suisse, avec notamment le Bol d’Or Mirabaud.

Epreuves du World Match Racing Tour :

2-7 mars – Fremantle, Perth (Australie)
9-14 mai – Copenhague (Danemark)
30 mai-4 juin – Newport, Rhode Island (USA)
4-9 juillet – Marstrand (Suède) : Championnat du monde de Match Race
 

Equipage du M32 Spindrift :

Yann Guichard, skipper-barreur
Christophe Espagnon, grand-voile
François Morvan, régleur
Sébastien Marsset, équipier d’avant

Catamaran M32 :

Architecte : Aston Harald composite AB 
(Göran Marström & Kåre Ljung - Suède)
Longueur : 9,68 m
Largeur : 5,54 m (8,35 m2 avec les échelles latérales)
Grand-voile : 53,6 m2
Gennaker : 59,5 m2
Poids cible : 510 kg (inclus voiles et équipements)
Hauteur du mât : 16,8 m