Spindrift racing, deuxième du Marseille One Design et troisième du Bullitt GC32 Racing Tour 2015
  • GC32
04 octobre 2015

Sur les quatre événements GC32 disputés par Spindrift racing sur les cinq organisés cette saison, Yann Guichard et son équipage se sont classés seconds à chaque fois, et notamment samedi lors de la dernière journée du Marseille One Design. Spindrift prend ainsi la troisième place du Bullitt GC32 Racing Tour, circuit européen de catamarans monotypes à foils. Un résultat sportif très positif pour le team qui a découvert ces bateaux et l’art du vol à voile, ici même à Marseille, lors du ‘test event’ d’avril dernier.

Après la victoire du Tour de France à la Voile cet été en Diam 24 et un podium tout récemment sur le championnat D35 Trophy 2015 en Suisse, cette performance en GC32 récompense toute une équipe qui a accumulé plus de 180 jours de navigation depuis mars dernier et se tourne désormais à 100% vers la tentative de record autour du monde du Trophée Jules Verne cet hiver, à bord du trimaran 131’ Spindrift 2.

Final à Marseille 
La tempête s’est levée hier matin à Marseille. Après une courte attente sur l’eau et quelques beaux ‘runs’ de vitesse, les concurrents ont dû se mettre à l’abri et les régates ont été annulées. Absent de l’épreuve en Angleterre fin juin, le GC32 Spindrift skippé par Yann Guichard a terminé deuxième en Autriche, idem en Allemagne, en Italie et en France donc. Une entrée réussie dans l’univers des bateaux volants pour ce spécialiste du multicoque qui nous livre ses commentaires.

Quel bilan tirez-vous de cette première saison sur le Bullitt GC32 Racing Tour ? 
« C’est un bilan positif pour l’équipage qui découvrait cette année, à la fois ces bateaux et aussi le fait de voler. Nous commençons à exploiter de mieux en mieux le potentiel du GC32. Il nous reste encore une grande marge de progression mais terminer sur le podium de la saison est très encourageant. »

En quoi est-il important pour l’écurie Spindrift racing de régater sur ces bateaux à foils ? 
« Depuis la dernière Coupe de l’America à San Francisco (2013), le 'mode' volant se développe énormément et ce n’est que le début. Pour une écurie comme la nôtre, imprégnée de la culture du multicoque et tournée vers l’innovation, il fallait monter dans ce train. C’est essentiel pour les marins mais aussi pour les techniciens et le bureau d’études car ces machines représentent un terrain d’investigations passionnant et très stimulant. »

La clôture de la saison GC32 marque la fin des trois circuits monotypes disputés cette année par Spindrift racing, notamment en préparation au Trophée Jules Verne, quel est votre ressenti ? 
« Déjà, je suis ravi des résultats sportifs réalisés sur ces trois séries complètement différentes, avec trois podiums dont une belle victoire sur le Tour de France à la Voile. L’objectif sportif était aussi de faire naviguer les marins, notamment ceux qui partiront sur le 'maxi' cet hiver. Nous avons déjà et depuis longtemps la tête et les yeux tournés vers cet objectif du tour du monde. On y travaille depuis maintenant trois ans avec Dona (Bertarelli) et toute l’équipe. Je nous sens prêts. Je suis bien entouré et j’ai hâte de partir. »

Classement général du Bullitt GC32 Racing Tour 2015 : 
1 – Sultanate of Oman – 10 points
2 – Alinghi – 11 points
3 – Spindrift racing – 14 points
4 – Armin Strom Sailing Team – 20 points
5 – Team ENGIE – 21 points

Classement général du Marseille One Design (31 sept-3 oct.) : 
1 – Alinghi – 42 points
2 – Spindrift racing – 45 points
3 – Sultanate of Oman – 47 points
4 – Team ENGIE – 57 points
5 – Armin Strom Sailing team – 66 points

Classement du GC32 Spindrift : 
3 octobre – 2e Marseille One Design – France
27 août – 2e Trofeo Di Roma – Italie
30 juillet – 2e Sailing Cup Kiel – Allemagne
28 mai – 2e Austria Cup – Autriche

Équipage du GC32 Spindrift : 
Yann Guichard, skipper
Christophe Espagnon, grand voile
Thomas Le Breton, embraque
Jacques Guichard, voiles d’avant
Matthieu Vandamme, plage avant