TQSM - JOURNAL DE BORD - JOUR 4
  • Maxi Spindrift 2
17 juillet 2016

Message du bord de Dona Bertarelli
16 Juillet
20:23 GMT

La nuit dernière nous sommes donc sortis du Golfe du Saint-Laurent et avons longé les côtes de Terre-Neuve. A l'extrême est du Canada, la province de Terre-Neuve-et-Labrador a des airs de territoire abandonné : végétation hostile, terres peu propices à la culture, climat rigoureux... Pourtant, Terre-Neuve-et-Labrador possède quelques sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les Grands Bancs de Terre-Neuve ont tenu leurs promesses. Connus pour les épaisses zones de brouillard, nous avons été servis. Je n’avais jamais barré dans de telles conditions où le simple fait de voir la proue du bateau est un soulagement. Le brouillard épais, les conditions humides, la mer grise, les quelques oiseaux suivant le sillage de Spindrift 2 me rappellent sans effort l’Océan Indien. Les icebergs ne sont pas loin non plus. D’ailleurs le comité de course nous interdit de naviguer au-delà du 47° parallèle Nord sur 170 milles afin d’éviter la zone de glace.

La rencontre du courant du Labrador, courant océanique froid provenant de l’Océan Arctique, avec l’eau plus chaude du Gulf Stream crée les célèbres brumes des Grands Bancs à hauteur de Terre-Neuve. Cette zone de hauts fonds est aussi connue pour être une des zones les plus poissonneuses au monde et il n’est pas rare de croiser des chalutiers de pêche. Dû à ces différences de température, c’est aussi là entre Terre-Neuve et le Groenland que se forment les dépressions creuses et sièges des vents les plus violents.

Nous naviguons donc aux instruments dans un peu moins d’une trentaine de nœuds de vent, et une fois passée la porte des glaces, nous avons hissé et déroulé notre gennaker pour naviguer au portant à 30 et 35 nœuds de vitesse en direction du fameux rocher du Fastnet.

Les Classes 40 sont à présent derrière nous. Repéré au radar à 2'000 milles devant nous, nous sommes passés sous le vent du Multi 50 Olmix skippé par Pierre Antoine. Sorti de la brume comme un bateau fantôme, c’est sympa de croiser des concurrents. Les prochains ce ne sera pas avant quelques jours.

Pour voir les photos du jour 4 et revoir celles des jours précédents : cliquez ici.

06:00 GMT - BULLETIN MÉTÉO PAR ERWAN ISRAEL

Sous la grisaille et propulsé par un vent portant d’environ 20nds, nous faisons route vers le Fastnet en tribord amures.
La mer s’est rangée peu à peu et le vent a faibli légèrement. Les conditions sont nettement plus calmes qu’hier…
Le gennaker est de sortie, notre but étant de s’écarter le plus possible du col barométrique dans notre Sud qui nous priverait de vent.
Ainsi, nous nous laissons glisser au gré des variations de vent et profitons de nos dernières 24h de portant avant de serrer le vent à nouveau.

07:00 GMT - POSITION DE SPINDRIFT 2

Vitesse : 26,4 kts
DTF : 1 143,6 nm
Vitesse sur les 4 dernières heures : 28,3 kts
Cap : 72°