Out of the classroom
Les monts sous-marins et les jardins de corail

 

 

Par  Dona Bertarelli

Je tiens à remercier toutes les écoles partenaires, en France comme en Suisse, et les quelques 2'000 élèves qui nous suivent. Autant que possible, je vais répondre à vos nombreuses questions tout au long de ce voyage autour du monde, où l’on va ensemble, découvrir les merveilles de notre monde.
Avec tout l'équipage de Spindrift 2 et au fil de nos observations, de nos rencontres avec la faune marine mais pas seulement, les îles et péninsules qui croiseront notre route, les phénomènes climatiques, les oiseaux et les étoiles qui nous accompagneront tout le long de notre route, nous vous ferons vivre l’aventure tel Phileas Fogg dans le livre de Jules Verne. 

 

 

Les monts sous-marins et les jardins de corail

Alors que notre traversée du Pacifique touche à sa fin et que nous nous approchons du Cap Horn, nous avons navigué aujourd'hui au-dessus d’une montagne sous-marine. Invisible, elle était située à plus de 3 km au-dessous de Spindrift 2. Les montagnes sous-marines, appelées monts sous-marins, sont des zones particulièrement riches en biodiversité. Ici, il existe une étonnante et grande variété d’espèces, parmi lesquelles on compte les coraux d'eau froide. 

Pour la plupart d’entre nous, les coraux évoquent les jardins colorés que les côtes de nombreux pays équatoriaux abritent. Mais en réalité, ce sont dans les eaux froides, sombres et profondes, que vivent les deux tiers de toutes les espèces de coraux connues. 

Dans cet environnement hostile, les coraux d'eau froide et les autres espèces marines ont tendance à se développer très lentement et à vivre de nombreuses années. En effet, certains coraux d'eau froide sont âgés de 5 000 ans, d’autres de 8 500 ans ou plus. Autours des monts sous-marins, de nombreuses espèces de poissons qui peuplent les eaux profondes, ont une longévité moyenne de 30 ans. Parmi eux, l'hoplostèthe orange peut vivre jusqu’ à 150 ans. Aussi connu sous le nom d’empereur, ce poisson proposé à la carte de nombreux restaurants vit donc bien plus longtemps que nos grands-mères ! 

L'hoplostèthe orange

Ces écosystèmes ancestraux et les animaux à la longévité exceptionnelle, sont extrêmement vulnérables aux interventions humaines. Le chalutage de fond, la pose de câbles et autres activités industrielles perturbent ces vies sous-marines. 

Il n’existe malheureusement pas encore de système pour créer des zones marines entièrement protégées en haute mer, qui pourraient conserver ces écosystèmes remarquables. Mais comme je l’ai souligné dans un article précédent, l'Organisation des Nations Unies va se pencher en mars prochain sur un nouvel accord qui permettra la mise en place de réserves marines entièrement protégées dans les zones situées au-delà de la juridiction nationale. Je leur souhaite de trouver un accord de conservation robuste qui permettra de protéger les trésors de la haute mer, pour les générations futures.