JOUR 3
24.11.15

16H35 GMT

14H34 GMT

Message de Dona :

Enlevés les couches de laine mérinos, les gros cirés et les bottes ; bienvenue aux crocs, lunettes de soleil et crème solaire. Il commence à faire chaud et c’est bien agréable. On file toujours dans un vent oscillant autour des 15 nœuds, ligne droite sur l’équateur. On ne pouvait pas rêver mieux comme trajectoire.

Ce matin, nous avons croisé deux voiliers. L’un deux était skippé par Gerald Véniard, ancien Figariste, qui nous a joint par radio. Parti hier des Canaries, il convoie un bateau aux Antilles. C’est sympa de croiser du monde, une fois dans l’Indien et surtout le Pacifique, ce sera plus rare, voir exceptionnel.​

13h58 GMT

Prévisions météo - Jean-Yves Bernot :

Mardi 24 novembre : régime d’alizé de 22 à 25 nœuds assez instable, direction Est-Nord Est. Spindrift 2 sent le dévent des Canaries qui porte loin sous les iles.

Mercredi 25 novembre : même punition, même motif. Approche des iles du Cap Vert dans la matinée, apparemment l'alizé y est très instable. En fin de journée, approche du Pot au Noir (zone de convergence intertropicale) qui se montre, a priori, conciliant.

Jeudi 26 novembre : traversée du Pot au Noir que l'on voit peu actif. Sortie prévue en soirée, passage de l’équateur à suivre. L'alizé de Sud Est qui devrait être de 15-20 nœuds.

#ShotOfTheDay | L. Le Mignon in action amidst the powerful trade winds during the beginning of the #JulesVerneTrophy pic.twitter.com/2mQCIXmzAC
— Spindrift racing (@spindriftracing) 24 Novembre 2015

09H46 GMT

Ca sèche, à bord de Spindrift 2. Les 24 premières heures sont bel et bien dans le sillage de Spindrift 2, et avec elles, les désagréments causés par la mer croisée, le froid et les hautes vitesses. 

Alors l’équipage en a profité pour réparer deux ou trois bobos sans gravité sur le bateau, mais surtout se restaurer et se reposer. Côté stratégie, l'empannage d’hier a occupé les esprits pendant un bon moment. Ce sera peut-être le seul jusqu’à l’équateur. Ce qui en dit long sur la qualité de la fenêtre que les marins s’efforcent d’exploiter au mieux… Le trimaran approche de la latitude des Canaries. Les températures se sont radoucies, les nuits sont claires et les vitesses sont toujours très élevées. 

En revanche, de nombreux grains sollicitent l’équipage. La nuit dernière, les prises et les lâchés de ris ont été nombreux. La descente de l’Atlantique cote à cote avec l’équipage de Francis Joyon est motivante. Erwan et Yann à la navigation gardent forcement un œil sur ce qu’il fait.  Au menu du jour, glissade dans un alizé toujours soutenu en direction du Cap Vert, que le bateau atteindra d’ici 24 heures.

06H07 GMT

Aux Canaries en deux jours

L’Europe est déjà loin dans le sillage. Après Madère hier soir, Spindrift 2 croise ce mardi matin à 200 milles dans l'Ouest de l’Archipel des Canaries. L’air est chaud, l’alizé puissant et la glisse rapide. Depuis l’empannage de lundi en fin de matinée, l’équipage descend plein Sud, cap vers l’équateur.  Le trimaran a croisé devant son concurrent ‘virtuel’ Banque Populaire V et file bien installé dans ce vent généreux.

La trajectoire a été bien affinée pour éviter le piège des dévents sous les Canaries qui, avec ce vent de Nord-Nord Est, peuvent atteindre jusqu’à une centaine de milles (185 km) dans le Sud des iles les plus hautes, à l'image de Grande Canarie et Tenerife qui culminent chacune à 1 950 et 3 700 mètres. Il y a quatre ans, le détenteur avait lui empanné plus dans l'Est, près des cotes marocaines puis était passé très près de l'Ile de La Palma.

Sur le parcours du tour du monde, peu de journées seront aussi douces que celle qui commence. Avant de buter dans les ralentissements du Pot-au-Noir, de souffrir de la chaleur dans l’habitable de carbone sous les tropiques et d’entrer dans l’hémisphère sud avec les turpitudes de Saint-Hélène, le team de Spindrift 2 engrange des milles précieux dans des conditions de vie des plus agréables.

45 days, 13 hours, 42 minutes & 53 seconds : records are made to be broken, good luck @spindriftracing ! #JulesVerneTrophy #DareWinCelebrate
— MUMM (@GHMUMM) 23 Novembre 2015

5H00 GMT

Tentative de record du Trophée Jules Verne
Jour 3 – 5h00 GMT
Position : 29 22.40’ N – 22 05.86’ W
34,51 milles d’avance sur le détenteur Banque Populaire V
Distance parcourue depuis le départ : 1480 milles
Distance parcourue sur 24 heures : 647,9 milles
Vitesse moyenne sur 24 heures : 34,51 nœuds
Voilure : 1 ris dans la grand voile et gennaker medium
Zone : Alizés de l’Atlantique Nord, latitude des Canaries

23.11 / Update 19H50 GMT

#Onboard #Spindrift2 Getting close to Madeira. Strong trade winds, good sea state, moonlight. Boat and crew in good shape. @spindriftracing
— Spindrift racing (@spindriftracing) November 23, 2015

JOUR 2

ICI