Spindrift 2 amarré à Brest, prêt à partir autour du monde
18 novembre 2015

 

 

Parti ce mercredi matin au lever du jour de son port d’attache de la Trinité-sur-Mer, le trimaran est arrivé à 16 heures dans le port de Brest après un convoyage d’une centaine de milles effectué dans du vent et une mer formée. Amarré quai Malbert, dans le bassin de la Recouvrance, quelques mètres à peine derrière le célèbre remorqueur de l’Abeille Bourbon, Spindrift 2 a été accueilli par les Brestois, passionnés toujours aussi fidèles des aventures maritimes.

« Nous avons eu 30 nœuds de vent, avec 4 à 5 mètres de creux. Il faut se préparer à un départ venté puisqu’il faut rallier rapidement l’équateur, premier point de passage important du parcours du Trophée Jules Verne. C’était bien d’être ensemble à bord aujourd’hui avec l’équipage du tour du monde pour ces quelques heures de navigation musclée. Après trois années de préparation et un mois de stand-by sans encore d’opportunité météo, être à Brest marque le début de la tentative, surtout que nous surveillons une fenêtre de départ possible dans les prochains jours. Francis Joyon et son équipage se préparent à partir également de Brest. J’espère que nous partirons avec la même fenêtre. Cela ne changera pas foncièrement la stratégie car chacun va faire ses choix et naviguer à son rythme mais être deux équipages dans l’aventure va pimenter les enjeux, et c’est intéressant. Spindrift 2 et l’équipage sont prêts pour cette épreuve d’endurance. Chacun va maintenant rentrer en famille et se tenir prêt à larguer les amarres dès qu’il le faudra, » a confié le skipper Yann Guichard à son arrivée.

L’équipage de Spindrift 2 observe une fenêtre météo pour cette fin de semaine mais n’a pas confirmé de départ à l’heure actuelle.

Photos Eloi Stichelbaut / Spindrift racing